Facebook Linkedin Instagram Contact

 
 

Science sans conscience n est que ruine de l ame

La Tech n’est ni bonne ni mauvaise !

  • Par BerylBES
  • Le 20/09/2020
  • 0 commentaire

Retour sur deux conférences passionnantes au Sido 2020
J’ai eu le plaisir d’assister au plus grand showroom européen dédié à l'IoT (Internet of Things ), l'IA (Intelligence Artificielle) et la Robotique qui a eu lieu les 3 et 4 Septembre 2020 à Lyon.

Dans cette période difficile, ce fut un grand bonheur de voir des personnes « en vrai », bien que masquées, échanger, partager, convaincre …
J’ai assisté à deux conférences sur le thème 'La responsabilité de la Tech".
La qualité des interventions que j’ai suivies avec attention m’a donné envie de partager mes notes avec vous !
Ces échanges renforcent mes convictions sur l’obligation de développer un numérique responsable, respectueux de la planète terre qui nous accueille et des femmes et hommes qui l’occupent.
Mon engagement auprès du collectif Be Amazonial prend ici tout son sens.
J’espère que la prise de conscience à laquelle nous assistons ne sera pas seulement un effet de mode mais s’inscrira dans la durée. C’est notre responsabilité vis à vis des générations suivantes
Au plaisir d’échanger,
Beryl
www.sido-event.com

Thème de conférence 1 : "Comment réduire l’empreinte carbone de la Tech !"

La facture énergétique de la tech flambe ! Toujours plus de datas, des usages numériques démultipliés sur toujours plus d’équipements et de réseaux, de plus en plus gourmands…
Cette folle croissance donne le vertige. Il est temps pour les entreprises de passer à l’action et de rendre les systèmes moins énergivores.
Obsolescence, éco-conception, green data centers… Panorama des solutions et témoignages d’entreprises engagées.

Intervenants
● Charly HAMY - CTO Cloud & Mobile - Rtone
● Elvir MUJIC - Director MINALOGIC St Etienne - Minalogic
● Lise MALBERNARD - Managing Director - Publicis Sapient
● Xavier PERRET - Directeur Azure France - Microsoft

Xavier PERRET est revenu sur les engagements pris par Microsoft sur ces sujets, notamment en interne avec une taxe carbone pour chaque salarié, histoire de faire évoluer les comportements.
Il a également évoqué des projets innovants comme :
Natick, data centers sous l’eau au large de l’écosse :  https://urlz.fr/7dPG
ou encore
Silica : stockage dans le verre, une technologie innovante qui permettrait de restituer des fichiers sans altérer leur qualité, mais également de stocker à moindre coût de grandes quantités de données. https://urlz.fr/dQaD
Il a également rédigé cette tribune dans le média Stratégie https://urlz.fr/dQaF

Charly HALY a réaffirmé que les clés sont dans les USAGES des objets connectés. : Stop aux objets gadgets qui ont peu d’utilité et consomment beaucoup d’énergie.
Autre sujet évoqué : Les panneaux d’affichage lumineux très énergivores. 
Pour autant, la data a une vraie utilité au service de notre consommation énergétique, par exemple, le compteur Linky est intéressant car il permet, grâce à la connaissance des données, d’optimiser la consommation énergétique des foyers.

Partout des initiatives sont mises en œuvre pour trier les déchets, renouveler les matériels, consommer mieux, protéger notre environnement.

Quelques exemples : 

Tech

Only vert : application d’une startup lyonnaise pour mieux trier ces déchets  https://www.onlyvert.fr/     https://urlz.fr/dQaK
La Fondation Surfrider qui s’attaque à protéger les océans notamment du plastique  https://surfrider.eu/

Extrait : “En 2020, les Initiatives Océanes prennent un nouveau tournant en matière de science participative. Surfrider Europe propose désormais à ceux qui le souhaitent d’utiliser l’application Marine Debris Tracker (à télécharger sur AppStore ou Google Play), afin de répertorier chaque déchet ramassé. Seul ou à plusieurs, en promenade ou en se rendant au travail, que l’on ramasse sur son chemin une bouteille en plastique ou 15 mégots, il est désormais possible de transmettre ces informations à Surfrider Europe via une application mobile. Une nouvelle manière pour l’association d’obtenir des données sur la pollution : précieuses, celles-ci sont indispensables pour renforcer l’expertise des membres de Surfrider Europe et leur permettre d’aller encore plus loin dans leurs actions pour protéger l'Océan. “

En direct des éleveurs, la marque qui se développe . Elle résulte du regroupement de trois exploitations laitières produisant deux millions de litres de lait par an et souhaitant innover leur modèle économique. Produire, transformer et vendre un produit sain, écologique, du producteur au consommateur.  https://www.endirectdeseleveurs.fr/


Open source des données

Ecovadis permet maintenant d’avoir des évaluations de sa politique RSE https://urlz.fr/dQaQ  
Calculateur Azure pour les émissions de carbone : https://urlz.fr/dQaV  
La calculatrice de durabilité Microsoft aide les grandes entreprises à analyser l’empreinte carbone de leur infrastructure informatique  https://urlz.fr/dQaX    https://urlz.fr/dQaZ

Enfin, les intervenants ont échangé sur le Dark mode moins polluant, que chacun devrait mettre en place sur ses outils numériques   https://urlz.fr/dQb0

Ils ont également évoqué le projet Transforme ton net.0 : Neuf multinationales, parmi lesquelles le groupe français Danone, ont annoncé en juillet 2020 la création de l'initiative "Transform ton net .zero".
L'objectif de ce projet : partager les recherches, les stratégies et les bonnes pratiques pour accompagner toutes les entreprises vers la neutralité carbone.  https://urlz.fr/dQb2   https://urlz.fr/dpKO
https://urlz.fr/dQb7

Il y a encore peu de données et de recul sur le sujet mais la prise de conscience est là. L’Etat, les collectivités, les grands groupes, la communication ont poussé au TOUT NUMERIQUE mais nous devons être prévenus de certains dangers liés au numérique et évoluer vers un numérique responsable. 

Ce sujet de l’empreinte carbone de la Tech est récent, mais il est incontournable.

 

Thème de conférence 2 : Technologie et humanité : l’heure des choix !

La Tech change nos façons de vivre, de travailler, de penser.  Qu’elle soit source de progrès créée par et pour l’Homme, c’est un postulat !
Les grands acteurs du numérique ont une responsabilité sociétale au service du bien commun. A l’heure de la digitalisation du monde, de la robotisation de l’économie et des inquiétudes que fait peser l’IA pour l’avenir de l’humanité. « Il faut savoir ce que l’on fait et ce que l’on veut faire. Ce n’est pas la machine qui doit faire des choix pour la société, mais l’Homme qui doit décider ce qu’elle va lui apporter. » À nous de faire les bons choix, pour aujourd’hui et pour demain.


Intervenants 
● Andra KEAY - Managing Director - Silicon Valley Robotics
● André MONTAUD - Directeur Général THESAME innovation - Thésame
● Emeline BAUME - 1ere Vice Présidente en charge de l'Économie, emploi, commerce, numérique et achat public - Métropole de Lyon
● Juliette JARRY - Vice-présidente déléguée au numérique - La région AURA
● Nicolas LETERRIER - Chief Technology Officer - Schneider Electric
● Michel PUECH - Philosophe, Professeur
● Vincent CALLEBAUT - Architecte

Madame Emeline BAUME en introduction, a rappelé les grands principes

Le respect des données privées
L’intelligibilité Transparence, connaissance
La responsabilité du collectif / individualité Attention au bien commun

 

Madame Juliette JARRY a rappelé également l’importance de se former , enjeu du prochain campus numérique et de préserver la mixité.
A noter que Madame Andra KEY est très engagée sur la place des femmes dans la Robotique Des valeurs que nous partageons chez Be Amazonial :)   https://www.womenmeanbusiness.com/2015/12/4967/
https://urlz.fr/dQbc
. Cet aspect reste pleinement à traiter en France et ailleurs comme le décrit cet article  https://urlz.fr/dQbd


Le philosophe Michel PUECH nous a interpelés sur les préjugés technophobes, présents dans le titre de cette conférence d’ailleurs.
Il y décrit les points négatifs et reconnait notre société de défiance. Notre système de valeurs s’est modifié et nous avons moins confiance dans le progrès
Il évoque la loi de Kranzberg, intéressant point de départ, « une technologie n'est en soi ni bonne ni mauvaise ni neutre ».
Le plus important est le « ni neutre » ; qui signifie que l'innovation technologique implique, au minimum, une adaptation éthique, et au mieux suscite de l'innovation éthique.
Voici ici un texte pour approfondir son propos http://michel.puech.free.fr/docs/110630abstract.pdf

Au même titre que le progrès modifie, comme le fit l’apparition du feu, comme la première technique apprivoisée, tel le couteau, comme la parole, comme tout progrès, le numérique modifie à jamais nos vies. 
On a tendance à considérer les écrans comme un sujet d’inquiétude alors qu’on oublie que l’accès gratuit à toute la connaissance est tout simplement génial. 
Du coup, des scénaristes imaginent le concept du « retournement » où la technologie se retourne contre nous : Black mirror, Les guignols de l’info, « Le progrès c’était mieux avant » Cabrel, etc ...
 

Intervention de l’américaine Andra KEAY qui nous a partagé un grand nombre d’exemples d’innovation au service

d’une agriculture plus raisonnée

Swarm farm robotics https://www.swarmfarm.com/
Blue river technologies http://www.bluerivertechnology.com/      https://urlz.fr/dQoh
SmartCore from Rogo https://www.rogoag.com/
Burro from Augean robotics https://burro.ai/ (Charriot pour les vendanges
FarmWise https://farmwise.io/
Abundant robotics from SRI (picking apples) https://www.abundantrobotics.com/ pour la ceuillette des pommes
TortuAgtech picks https://www.tortugaagtech.com/ pour les fraisiers
Iron Ox https://ironox.com/ pour des plants suspendus
Robotany   https://urlz.fr/dQoi    https://www.youtube.com/watch?v=523O44_UyMQ

d'une agriculture indoor

FarmOs opensource Application https://farmos.org/
Telegarden, codirigé par Ken Goldberg et Joseph Santarromana, est un site internet permettant de contrôler et d’observer à distance un jardin supervisé par un bras robotisé. L’installation interactive a été développée à l'University of Southern California et  mise en ligne en juin 1995. Le Telegarden fût transporté en septembre 1996 dans le hall d’entrée du Ars Electronica Center d’Autriche, où l’œuvre est demeurée, en ligne et physiquement présente, jusqu’en 2004.  http://www.artwiki.fr/cours/technoromantisme/telegarden.html   http://archiverlepresent.org/fiche-de-la-collection/telegarden
Alphagarden encore un projet soutenu par Ken Goldberg https://goldberg.berkeley.edu/art/AlphaGarden/
Aquaai  https://www.aquaai.com/ avec son poisson robot
TortuAgtech picks https://www.tortugaagtech.com/ pour les fraisiers

Elle a conclu son propos sur l’importance de l’éthique dans les robots https://fr.wikipedia.org/wiki/Robo%C3%A9thique
 

Poisson robot

Aquaai et son poisson robot 

 

Robots et fraisiers

TortuAgtech picks robots pour les fraisiers

Nicolas LETERRIER a évoqué la consommation énergétique des SUV, catastrophique au regard de celles de l’aviation et du numérique, ces deux dernières étant à peu près équivalentes.
Il faut préciser que le Numérique représente déjà plus de 12% de la consommation électrique mondiale. Dans les faits celle-ci ne représente « que » 3% de la consommation de l’énergie finale. (l'énergie utilisée par le consommateur, c'est-à-dire après transformation des ressources naturelles en énergie et après le transport de celle-ci).
Pour autant, il faut également prendre en considération les problèmes collatéraux (exploitation minière, eau,...). 
Par comparaison, l’’électricité en France représente 25% de la consommation de l’énergie finale. https://urlz.fr/dQok    https://urlz.fr/dQol  

La dernière intervention, celle de Vincent CALLEBAUT,  fondateur d’Archibiotic, fut absolument passionnante.
Je vous laisse découvrir ses travaux sur ce site qui mèle Tech / Biomimétisme /Architecture au service de notre vie ensemble  http://vincent.callebaut.org
Son constat est fort, nous sommes aujourd’hui plus de 7 milliards, en 2050 nous serons 9 milliards et en 2100 12 milliards, son objectif  est de créer des projets écoresponsables répondant à la problématique de logement des villes et de la nourriture de ses habitants.

Projets

Lilypad Maldives http://vincent.callebaut.org/object/080523_lilypad/lilypad/projects
Coral Reef port au Prince. Haïti http://vincent.callebaut.org/object/110211_coral/coral/projects
Hydrogénase Shanghai http://vincent.callebaut.org/object/100505_hydrogenase/hydrogenase/projects
Dragonfly, ferme verticale - inspiré d’une aile de libellule  http://vincent.callebaut.org/object/090429_dragonfly/dragonfly/projects
The 5 farming bridges à Mosul Irak http://vincent.callebaut.org/object/171023_mosul/mosul/projects

Réalisation

Cette tour livrée TAO ZHUAM YIN YUZN TOWER à Tapeï à Taïwan  http://vincent.callebaut.org/object/110130_taipei/taipei/projects

Prospective pour Paris Smart City 2050 

Construction de bâtiment suffisant avec une économie circulaire et non plus linéaire en créant des villes fertiles    http://vincent.callebaut.org/object/150105_parissmartcity2050/parissmartcity2050/projects

 


Voici une belle manière de finir mon billet avec l’image de cette tour verte en forme de double hélice.
Elle a pour vocation de dépolluer la ville de Tapeï à Taïwan en prélevant 130 tonnes de CO2 par an
.

 

Immeuble depolluant a taipei

tech sobriété numérique ressources impact environnemental conférence sido technologie

Ajouter un commentaire