Facebook Linkedin Instagram Contact

Bug informatique

L'histoire du bug informatique : info ou intox ?

La légende prétend que ces "bug" informatiques qui nous empoisonnent le numérique tiendraient leur nom d'un insecte, bug en anglais, une mite peut-être. Du temps révolu où le prototype high-tech des ordinateurs pesait pas moins de 5 tonnes et logeait dans une pièce de plus de 15 mètres de long et 2,50 mètres de haut, 

dans une ambiance survoltée et bruyante, des bandes perforées par les premiers programmeurs, étaient englouties par le monstre insatiable. Par kilomètres entiers.

La performance absolue : l'addition en 3/10 è de seconde de 2 nombres de 23 chiffres. Le bonheur pour les mathématiciens et ... bien d'autres.

Puis par une belle soirée caniculaire de l'été 45 (1945 pour les chichiteurs), la machine s'enraya.

Appelés au secours du monstre, les techniciens s'affairent dans ses viscères, observant, soupesant, réfléchissant donc, au pourquoi de cet arrêt brutal.

De longueurs heures de recherches stériles plus tard, et la machine se refroidissant, une femme, mathématicienne et programmeuse émérite, mais néammoins coquette, se saisit de sa pince à épiler et soutire d'une pièce éléctromécanique ... une mite aux ailes carbonisées.
Merci à Grace Murray Hopper d'avoir ainsi mis à jour notre fameux bug informatique ou sa légende.

La preuve s'il en est : un fac-similé inscrit au livre de bord du Mark 1 (le mastodonte) en date du 9 septembre 1945. Fac similé et cause du bug informatique

A défaut de vérité numérique historique, les techniciens de l'époque ne manquaient pas d'humour !
 

Pour être justes et complets, et synchrones avec les puristes, on doit avertir qu'on trouvait les mots "bug" et "debug" à l'ère du télégraphe et des premiers matériels électriques.
Une définition existerait même dans un dico du 19è siècle (à la fin quand même). 

Mais il n'en demeure pas moins que cette anecdote, glissée dans le monde très sérieux des mathématiques, reste encore savoureuse de nos jours.

femmes et numérique

Ajouter un commentaire