Facebook Linkedin Instagram Contact

Lexique thème Numérique

Alphabétisation Numérique : Pendant de l’alphabétisation classique appliqué au numérique, c’est le fait de rendre facile et accessible la navigation dans les flux de l’information. Cette action rend moindre la fracture numérique.  

Big Data : Collecte volumineuse, variée et agile de données utilisées dans de nombreux domaines. Comme son nom l’indique (grosses données) l’importance énorme des traitements et leurs perspectives est exploitée pour des analyses politiques, de santé, de criminalité etc ….    

Cleantech : Ce sont des techniques et services industriels utilisant les ressources naturelles - eau, énergies, matières premières - afin d’améliorer l’efficacité et la productivité. Cette méthode permet une réduction systématique du volume et de la toxicité des déchets tout en garantissant la même performance que les technologies existantes, voire supérieure.   

CLOUD Computing : Utilisation du potentiel de calcul et de stockage de serveurs informatiques distants à l’aide d'un réseau, principalement internet.  

Data Center : Site physique de centralisation des données. Regroupe des installations informatiques (routeurs, disques durs, serveurs, …), stocke et distribue des données (en anglais data) via un accès Internet ou un réseau intranet (interne).

Ecosystème : Ensemble écologique basique du milieu (biotope) et les organismes y vivant (biocénose). Par exemple, les milieux marins, les déserts, les montagnes, les forêts sont des écosystèmes. 

Effet rebond : C’est la différence entre le positif de l’efficience énergétique tels l’isolation des bâtiments, des chauffages améliorés, des véhicules moins consommateurs, et le négatif que représente l’accroissement des usages tels un accroissement des températures dans les logements, un rallongement des distances de déplacement. L’effet bénéfique des efforts en matière d’économie écologique est donc annulé par une progression des us et coutumes des consommateurs. 

Energie grise : Appelée aussi énergie intrinsèque, est la quantité d'énergie employée tout au long du cycle de vie d'un matériau ou d'un matériel. Les étapes en sont : la production, l'extraction, la transformation, la fabrication, le transport, la mise en œuvre, l'entretien et le recyclage. Il s'agit là d'énergie masquée, non directe (à l'inverse de celle de l'utilisation facilement repérable). L'énergie grise est humaine, animale, électrique, thermique, etc ... L'addition de ces facteurs on peut déterminer le besoin d'un produit tout au long de son cycle de vie. La connaissance de ces calculs orientera le consommateur vers une réduction de l'impact environnemental ainsi généré.  

Fracture numérique : Une fracture numérique correspond aux différences d’accès entre des personnes ayant la possibilité d’accéder au numérique (via des appareils ou des optons de connexion) et celles n’ayant pas cette possibilité.  

Green Tech : La communauté de la GreenTech verte, initiée par le ministère, est une nouvelle approche du collectif pour mieux atteindre les objectifs de développement durable. La fusion du numérique et de la transition écologique a généré la création d’une communauté de valeurs, aidée par des réseaux intelligents et le partage de données. Un nouveau modèle de développement, accélérateur d’innovations technologiques et promoteur de richesses et d’emploi émerge grâce à GreenTech verte. Une nouvelle sorte de penser numérique et écologie en somme.   

Greenwashing : méthode de marketing ou de publicité choisie par une structure pour illusionner sur son engagement écoresponsable mensonger. Autres appellations possibles :  "écoblanchiment"  "verdissage".

Hacker : En français hackeur ou hackeuse, expert informatique en recherche de techniques pour détourner les protections des logiciels et matériels. Ses motivations peuvent être la curiosité, la recherche de reconnaissance ou de gloire, sa conscience politique ou encore une rémunération.  

Humanités Numériques : Encore appelées humanités digitales, est un ensemble de recherche et de pédagogie en matière d’informatique, d’art, de lettres, des sciences humaines et sociales. Ses méthodes sont basées sur l’emploi d’outils numériques, en et hors ligne, tout en intégrant les nouveaux usages numériques comme des sujets d’étude plus classiques. 

Illectronisme : C’est l’embarras, voire l’incapacité, rencontrée par une personne à se servir des machines et outils informatiques du fait de son manque de connaissances de leur fonctionnement. C’est l’extension de l’illétrisme transposé dans le monde numérique.   

Littératie : C’est la capacité d’appréhender et utiliser les matériels informatiques et l’information écrite au quotidien, dans son environnement privé comme professionnel ou associatif, etc … pour mieux réaliser des buts personnels tout en augmentant ses connaissances et ses aptitudes.  

Low Tech : En français “basse technologie”. S’oppose au high-tech. Ce sont des techniques pratiques, populaires, économiques, simples dont l’une des caractéristiques et de consommer des machines désuètes recyclées.

Médias Sociaux : Contrairement aux médias classiques, ses contenus sont interactifs entre membres qui peuvent créer et modifier du contenu partagé, sous forme de blog, de communauté , de wiki (cf définition plus loin), etc …. Des médias sociaux est née l’avènenement du web2.0. 

Mixité : Le terme mixité n’est apparue qu’en 1963 dans nos dictionnaires de français. Celui de «mixte» très ancien signifiait «mélanger» et se rattachait à l’éducation des filles. Après la seconde guerre mondiale, la mixité s’apparente aux droits des femmes ou plus généralement à l’égalité femme/homme. Aujourd’hui la mixité a tendance à devenir la diversité c’est-à-dire l’absence de toute forme de discrimination et de ségrégation. Définition d’après Marie Donzel, pour le blog EVE. Cas de la mixité sociale : présence simultanée ou cohabitation, au même endroit, d’individus de nationalités, de cultures, d’âges, de catégories socioprofessionnelles différents.

NTIC : Voir définition "Technologies de l'Information et de la Communication". 

Numérique : En matière d’informatique, le numérique désigne les données traitées par ordinateur et par extension tout ce qui fait référence à des systèmes électroniques élaborés sur des fonctions logiques auxquelles se limitent les calculs arithmétiques. Le terme numérique est à l’opposé de “analogique” et “algébrique”, celui de “culture numérique” est employé pour nommer les relations sociales dans le domaine des médias. 

Obsolescence programmée : Techniques mises en place par les constructeurs de matériels pour réduire sciemment la durée de vie de ceux-ci, pour en favoriser plus rapidement le remplacement. Quelques exemples : matériel non prévu pour l'évolution des technologies, fragilisation des câbles de connexion, pièces d'usure et "consommables" de faible durée de vie. 

Open data : En français "données ouvertes" sont des données numériques en accès et usage libres aux usagers. De provenance publique ou privée, elles peuvent être le fait de collectivités, services publics, collectifs citoyens ou entreprises. 

Persona : Ce terme désigne une “personne” fictive qui symbolise l’utilisateur cible, en intégrant ses principales caractéristiques. En matière de commerce il peut s’agir du “client idéal”. Le concept fût créé par un informaticien américain fin des années 90, il est très largement co-noté "marketing".   

Pollution numérique : La pollution numérique est l’ensemble des impacts environnementaux négatifs dûs aux effets du numérique - technologies de l’information et de la communication. 

RGPD : Règlement général sur la protection des données C’est le règlement nᵒ 2016/679, texte de référence issu de l'Union européenne sur la protection des données à caractère privé. 

Rootkit : Logiciel intrusif qui permet l’accès et le maintien en mode ouvert aux données d’une machine. En général malveillant il s’intègre dans la problématique de la sécurité numérique.

RSE : Responsabilité sociétale d'entreprise C’est l’intégration, par l’entreprise, des enjeux éthiques et sociaux dans ses activités, qu’elles soient économiques, d’interactions internes et externes.

RSE : Ensemble de personnes physiques et morales reliées par un système de réseautage social, au sein d'une structure. Par extension, l’expression désigne aussi les outils informatiques de réseautage utiles à ce fonctionnement mutualisé et collaboratif. 

Self Data : Concerne les données personnelles des internautes, produites, utilisées, partagées sous leur responsabilité.

Smart data : Le smart data ou « données intelligentes » est principalement usité dans le domaine du marketing. Il permet l’obtention d’informations ciblées et pertinentes. Cette ressource, issue du big data, est notamment employée pour réaliser des campagnes de e.marketing. 

Sobriété numérique : Démarche effectuée pour minimiser l’impact du numérique sur l’environnement. L’expression vient de l’association GreenIt (2008) pour inciter à une utilisation plus sobre du numérique au quotidien. 

Technologies de l’Information et de la Communication : Expression principalement usitée dans le secteur universitaire, pour regrouper toutes les techniques informatiques, audiovisuelles, médias, internet et télécommunications permettant de communiquer, bénéficier des sources d’information, de stocker, utiliser, créer et partager l’information sous des formes variées : son, image, vidéo, texte etc …. La locution “communications électroniques” est utilisée dans les textes juridiques et réglementaires. (TIC : transcription de l'anglais information and communication technologies, ICT).  

Transformation digitale : En matière d’organisation, il s’agit des changements et nouvelles pratiques apportés par l’émergence des nouvelles technologies. 

Transition numérique : Autrement nommée e-transformation, la transition numérique est une mutation face à l’expansion d’Internet et du numérique et tend à rendre visible et concrète leur influence sur les organisations. 

Wiki : Site web collaboratif et interactif où les internautes peuvent écrire des pages web, l’insertion de liens. Les auteurs doivent être identifiés, l’archivage des écrits et le suivi des corrections et révisons, etc …. doivent également être assurés. 

Zero-Day : Faille de sécurité au jour J exploitée par les pirates informatiques face aux systèmes vulnérables, avant que des protections ne soient efficientes.